À la rencontre

Norman, mon fils… ou l’amour vrai d’un père pour son fils

Norman était un grand gaillard qui avait gardé toute la spontanéité, l’innocence et la joie de vivre d’un enfant. Aucune barbe à papa ne pouvait lui résister. Pourtant, Norman est décédé à l’âge de 26 ans.

Alors âgé de 2 ans, Norman Edmunds contracte une encéphalite herpétique. Il multiplie les crises d’épilepsie violentes, ce qui engendrera chez lui des troubles autistiques et notamment l’incapacité de parler.

Ces mots précieux qui restent coincés dans la gorge de Norman, Nathalie Gendreau les a couchés sur papier afin de retranscrire le dialogue d’une vie, celle de Norman, avec son père. La vie d’un jeune homme resté petit garçon et qui, même si « tout est parti en sucette à la fraise » à cause de ces fichues « crises d’élastique », était un vrai rayon de soleil pour ceux qui le voyaient tel qu’il était.

Je dois bien l’avouer, c’est un livre qui, de prime abord, m’a fait un peu peur. Les thrillers sanglants et apocalyptiques, je gère, mais là, on touche à la vie vraie. On parle de ce qui peut nous arriver à tous, de cette faute à pas de chance. Et si ça avait été moi à la place du père… à la place du fils… à la place de toutes les personnes qui ont été touchées par cette histoire ? Tout de suite, la lecture m’agrippe et elle ne me lâchera plus.

Pourtant, malgré la gravité de la situation, ce livre m’a transportée de bonheur. Oui, j’ai pesté contre l’incompréhension du système, contre ces gens qui jugent sans même connaître… Mais sous la plume de Nathalie Gendreau, Norman resplendit ! À la fois drôle et touchant, ce livre est un véritable petit trésor (d’amour).

Si la maladie a privé Norman de la parole, les liens entre ce dernier et son père étaient si forts que les mots étaient devenus superflus. N’oublions pas que la communication se fait surtout de manière non verbale. En effet, contrairement à ce que l’on pourrait penser, ce ne sont pas les mots les plus importants – même si on aime tant les écrire et les lire – mais le son de la voix, les mimiques, les attitudes… Enfin, il aurait quand même été doux à entendre ce « je t’aime, papa » qui se manifestait dans tous les gestes de Norman.

Journaliste, auteure et biographe privée, Nathalie Gendreau dépeint avec justesse la vie extra-ordinaire de Norman. Rares sont les livres dont le style me procurent une telle jubilation. Car Nathalie Gendreau a recréé le langage du petit Norman piégé dans son corps de grand. Et c’est un véritable régal !

Après avoir consacré sa vie au bien-être de son fils, Jimmy Edmunds a fondé l’association « Norman Edmunds » qui vise à récolter des fonds pour la recherche sur le cerveau. D’ailleurs, l’intégralité de ses droits d’auteur seront reversés à cette association.

Notons qu’Églantine Éméyé est l’auteure de la préface. Visage connu des médias, elle aussi se bat pour son fils Samy, devenu polyhandicapé à la suite d’un AVC lorsqu’il était bébé. Nul doute que cette préface a été écrite avec le cœur, tout comme le texte qu’elle introduit.

Au final, ce livre, je n’avais pas envie qu’il se termine. On ressent la joie immense de Norman dans les plaisirs simples de la vie, on ressent la douleur infligée, physique ou morale, car les injustices ont malheureusement été nombreuses. Et quand la vie se rappelle à nous, elle paraît plus intense.

Empruntant les mots de Nathalie Gendreau, Norman rêve : « Si un jour, je suis grand… ». Norman était grand dans son cœur, un véritable géant. Et pas égoïste avec ça : il a fait grandir tout le monde autour de lui et continue à le faire.

Ce « roman vrai » est un véritable cri d’amour, le témoignage poignant d’un père pour son fils qu’il aime tant. À l’heure où la quête de sens obnubile bon nombre d’entre nous, il nous rappelle l’importance de la vie telle qu’elle est, simple et vraie.

Norman, mon fils – Nathalie Gendreau et Jimmy Edmunds – Dacre éditions

226 pages – 14 euros

Commandez-le sur www.lalibrairie.com

Merci à Dominique Lhotte de nous avoir fait découvrir ce livre.

Association Norman Edmunds
39, rue d’Orsel – 75018 Paris
Site Web à venir

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *